dimanche 4 février 2018

[Bilan] Janvier 2017

Le mois de février touhe à sa fin, c'est l'heure du bilan





LES CHIFFRES

Nombre de livres lus : 9
 - Sophie Scholl : "Non à la lacheté" de Jean Claude Mourlevat
 - Un soir à Paris de Nicolas Barreau
 - Et la revoir de Lyn Denison
 - IRL d'Agnès Marlot
 - La bilbiothécaire de Gudule
 - T'en souviens-tu mon Anaïs ? de Michel Bussi
 - Pourquoi choisir ? d'Emily Blaine
 - Témoin de Claire Andrieux
 - Quand la nuit devient jour de Sophie Jomain

Nombre de pages lues : 2225

Auteurs découverts : 6

LES ÉMOTIONS 

Le livre qui m'a le plus plu : Pas de réel coup de coeur ce mois ci mais beaucoup de plaisir dans la lecture du recueil de nouvelles de Michel Bussi : "T'en souviens-tu mon Anaïs?"

Le livre qui m'a le plus déçu : "Pourquoi choisir?" d'Emily Blaine m'a ennuyé de bout en bout mais la déception ultime est pour "Quand la nuit devient jour" de Sophie Jomain car on a été à 2 doigts du coup de coeur et puis, paf, c'est parti en vrille^^

Le livre qui m'a le plus faire rire : Aucun, mais en même temps, je n'ai rien lu qui soit franchement drôle ;) 

Le livre qui m'a le plus ému : Je pense qu'il s'agit de "Témoin", qui m'a vraiment tourneboulé.
Quand la nuit devient le jour a également suscité poas ma d'émotions dans la description de la dépression particulièrement bien rendue.


LES DEFIS

Défi lecture 2018 : 11/100
Défi ABC nom :  6/26
Défi ABC prénom : 7/26
Défi ABC titre : 6/26
Défi journées spéciales janvier 2018 : Check



mardi 30 janvier 2018

[Chronique] Quand la nuit devient jour de Sophie Jomain

Titre : Quand la nuit devient jour

Auteur : Sophie Jomain

Année de publication : 2016

Genre : Contemporain

Nombre de pages : 238 pages

Résumé
On m’a demandé un jour de définir ma douleur. Je sais dire ce que je ressens lorsque je m’enfonce une épine dans le pied, décrire l’échauffement d’une brûlure, parler des nœuds dans mon estomac quand j’ai trop mangé, de l’élancement lancinant d’une carie, mais je suis incapable d’expliquer ce qui me ronge de l’intérieur et qui me fait mal au-delà de toute souffrance que je connais déjà.
La dépression.
Ma faiblesse.
Le combat que je mène contre moi-même est sans fin, et personne n’est en mesure de m’aider. Dieu, la science, la médecine, même l’amour des miens a échoué. Ils m’ont perdue. Sans doute depuis le début.
J’ai vingt-neuf ans, je m’appelle Camille, je suis franco-belge, et je vais mourir dans trois mois.
Le 6 avril 2016.
Par euthanasie volontaire assistée.

Mon avis(avec plein de spoil dedans attention !!)

J'ai dévoré ce livre, quasi d'une traite. J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteure que je ne connaissais que de nom et la thématique abordée m'a touchée.
Ce livre avait tout pour me plaire.
Et pourtant....

Dans les premières pages, Camille nous dépeint les premières années de sa vie et la présence de la dépression depuis toujours, les déceptions, l'absence de joie, de bonheur, les trahisons des "amis", des "amours", ses passages de l'extrême maigreur à l'obésité....
Puis un jour, elle réalise, malgré l'amour et le soutien de ses parents, malgré les internements, malgré la quantité incroyable de médecins vus et de traitements pris, qu'elle ne sera jamais heureuse et qu'elle veut en finir avec la vie. Elle introduit une demande en Belgique pour bénéficier du suicide assisté et cette demande est acceptée.
2 mois avant la date fatidique, elle atterrit dans un centre pour y vivre ses dernières semaines. Et là, tout le personnel est aux petits soins pour elle. Surtout son psy, le jeune et séduisant Dr Peters,  Et là....bam, on tombe dans la romance de bas étage.
Ça m'a semblé tellement hors de propos, déplacé et totalement surréaliste.

Et cette fin ouverte, du délire total...
La nana a souffert toute sa vie, elle veut en finir. Tous les pontes de la psychiatrie se sont cassés les dents sur son cas. Tout le monde s'accorde à dire que son cas est incurable.
Elle se paye un orgasme à la veille de sa mort et du coup, elle laisse une lettre à son amoureux de psy : "chuis pas sure de vouloir mourir. Si tu reçois cette lettre avant mon injection, tu peux l'empêcher s'te plait ? Sinon, ben tant pis, c'est pas grave"
Pour paraphraser une grande philosophe de notre temps : "nan mais allo, quoi ?"

Ce livre aurait pu être de très très grande qualité si l'auteure s'était abstenue de cette romance. La dépression est très bien décrite, on ressent vraiment le profond mal-être de Camille, le désespoir des parents est palpable et très bien rendu. Vraiment dommage :(


Note globale

Suivi défi
Défi lecture 2018 : catégorie 94 "Lire un livre qui évoque un lieu qu'on a visité" : Bruxelles
Défi ABC prénom : lettre S
Défi ABC nom : lettre J
Défi ABC titre : lettre Q


dimanche 28 janvier 2018

[Chronique] Témoin de Claire Andrieux

Titre : Témoin

Auteur : Claire Andrieux (et Sonia)

Année de publication : 2016

Genre : Témoignage

Nombre de pages : 207 pages

Résumé
" Votre acte a été d'un très grand courage.
– Merci, monsieur le Procureur Molins, mais je n'ai accompli que mon devoir de citoyenne.
– Vous avez permis de sauver des vies. Ce que vous avez fait, personne ne l'a jamais fait. "


Le 16 novembre 2015, trois jours après les attentats de Paris, Sonia, témoin de premier rang, a donné à la police les informations nécessaires pour arrêter Abdelhamid Abaaoud et l'empêcher de commettre une nouvelle série d'attaques terroristes.
Avec l'aide de la journaliste Claire Andrieux, elle retrace sa course contre la montre pour épargner des vies. Son geste a eu des conséquences irrémédiables pour elle et sa famille.
Elle ne regrette rien.

Mon avis :

Témoin relate l'histoire de Sonia, la femme qui a permis de retrouver machintruc et, par là même, empêcher un attentat à La Défense.
Il reprend les événements des 3 jours qui ont suivi les attentats, comment Sonia s'est trouvée à être un témoin capital, comme elle a risqué sa vie pour être les renseignements mais, le plus "intéressant" et interpellant, c'est la façon dont elle, et sa famille ont été "cachés". Interdiction d'utiliser son identité, obligation de couper les ponts avec la vie d'avant, interdiction d'utiliser une carte bleue ou des chèques. Mais en contre partie...rien... pas de revenus, pas de nouvelle identité...rien...Sonia s'est retrouvé dans un vide juridique car en France, rien n'est prévu pour la protection des témoins qui ne sont pas repentis.
Sonia a crée un précédent qui a provoqué une adaptation de la loi de protection des témoin qui est entrée en vigueur le  7 décembre 2016. Depuis, elle et sa famille bénéficient d'une nouvelle identité. Plus d'un an après les faits.

Note globale

Suivi défi
Défi lecture 2018 : catégorie 100 "Lire un livre pioché dans une book jar"
Défi ABC prénom : lettre C
Défi ABC nom : lettre A
Défi ABC titre : lettre T


samedi 27 janvier 2018

[Chronique] Pourquoi choisir ? d'Emily Blaine

Titre : Pourquoi choisir ?

Auteur : Emly Blaine

Année de publication : 2014

Genre : Chick Lit

Nombre de pages : 256 pages

Résumé
Rencontrer l’héritier le plus puissant (et le plus canon) de la région en étant déguisée en fée clochette : DONE. Voir son vieux van agonisant ressuscité par un audacieux brun aux yeux clairs (véritable incarnation du fantasme du bûcheron) : DONE. Devenir l’organisatrice de la soirée la plus select du coin…mais accepter une proposition un peu limite du commanditaire : DONE. Trouver l’amour ET choisir entre Costume-Trois-Pièces et Vieux-Jean-Délavé : PAS DONE (du tout).

Mon avis
Quelle déception !!!!

Avant toute chose, ni le titre, ni la 4e de couverture ne correspondent à l'histoire. Il n'est pas question de choix ni de triangle amoureux ou d'hésitation entre l'un ou l'autre.

Les personnages sont sans intérêt, je n'ai pas du tout accroché à leur psychologie.

L'histoire est plate et le peu de rebondissements sont visibles à des kilomètres. L'hsitoire est cousue de fil blanc et le dénouement ne présente aucune surprise.


Note globale : 

Suivi défi
Défi lecture 2018 : catégorie 13 "Lire un roman chick lit"
Défi ABC prénom : lettre E
Défi ABC nom : lettre B
Défi ABC titre : letre P
Défi journées spéciales 2018 :  13 janvier : Journée mondiale sans pantalon: Lire un livre avec un pantalon sur la couverture

dimanche 21 janvier 2018

[Chronique] T'en souviens-tu, mon Anaïs ? de Michel Bussi

Titre : T'en souviens-tu, on Anaïs ?

Auteur : Michel Bussi

Année de publication : 2018

Genre : Nouvelles, Contemporain

Nombre de pages : 304 pages

Résumé
Voilà treize jours qu'Ariane a posé ses valises dans cette villa de la Côte d'Albâtre. Pour elle et sa fille de 3 ans, une nouvelle vie commence. Mais sa fuite, de Paris à Veules-les-Roses, en rappelle une autre, plus d'un siècle plus tôt, lorsqu'une fameuse actrice de la Comédie-Française vint y cacher un lourd secret. Se sentant observée dans sa propre maison, Ariane perd peu à peu le fil de la raison... 

Bienvenue au pays de Caux, terre de silences, de pommiers et de cadavres dans les placards... 

Dans les romans de Michel Bussi, vous étiez surpris jusqu'à la dernière page... 
Dans ses nouvelles, vous le serez jusqu'à la dernière ligne.

Mon avis
1) T'en souviens-tu mon Anais ?
L'action se déroule dans un petit village de Normanadie, Veules-les-Roses, où Ariane s'est installée avec sa fille, Anaïs, dans le but de quitter Paris et gagner en qualité de vie.
Rapidement, elle se sent épiée dans sa maison et découvre qu'un secret semble bien caché mais elle est bien décidée à le découvrir.
Michel Bussi réussi, même en un nombre de pages limité, à nous faire voyager, à nous mener par le bout du nez... Il y avait là une trame pour nous pondre 500 pages^^
J'ai vraiment beaucoup aimé cette nouvelle qui nous fait parcourir Veules-les-Roses, qui"ressucite" Mademoiselle Anaïs, Victor Hugo, qui nous fait découvrir ce secret jamais déterré.

2) L'armoire normande
Un couple de parisiens loue une chambre dans un manoir. A leur arrivée, le maître des lieux les prévient : "vous pouvez aller dans toutes les pièces, jusqu'au grenier. Vous pouvez vous promener dans tout le domaine. Mais surtout, ne touchez jamais jamais jamais cette armoire".
Un petit côté "barbe bleue" très sympathique.
Le dénouement est carrément amusant !

3) Vie de grenier
Lorsqu'un homme découvre sur le stand d'une brocante, les jouets et objets qui appartenaient à SES enfants et qui étaient censés dormir dans SON grenier, il commence l'enquête : comment cette inconnue peut posséder les objets marquants de l'enfance et l’adolescence de ses propres enfants ?
Une enquête qui semble perdue d'avance mais qui mène à un dénouement surprenant :)

4) Une fugue au paradis
2 jeunes femmes partent à la Réunion, pour fêter le nouvel an, un groupe de jeunes bivouquent sur la plage, ce 31 décembre.
Le réveil est dur, le premier janvier : l'un des jeunes est mort, assassiné, poignardée. L'une des gemmes est dans le coma.
L'histoire est savamment construite : un chapitre sur 2 se passe peu avant minuit, le 31 décembre et l'autre, dans la journée du lendemain, le 1er janvier.
Petit à petit on découvre ce qui s'est passé, minute par minute, avant les 12 coups de minuit (et le coup de couteau fatal)
Une fois n'est pas coutune, mais j'ai vite deviné le dénouement^^



Note globale : 

Suivi défi
Défi lecture 2018 : catégorie 62 "Lire un livre paru cette année"
Défi ABC prénom : lettre M
Défi ABC nom : /
Défi ABC titre : /
Défi journées spéciales 2018 :   9 janvier : Journée mondiale de la Corse: Lire un livre se passant sur une île

samedi 20 janvier 2018

[Chronique] La Bibliothécaire de Gudule


Titre : La bibliothécaire

Auteur : Gudule

Année de publication : 1995

Genre : Jeunesse

Nombre de pages : 187 pages

Résumé : Pourquoi la vieille dame qui habite en face de chez Guillaume écrit-elle très tard la nuit ? Quelle est cette jeune fille qui ne sort de chez elle qu'à la nuit tombée ? Pour résoudre ces mystères, Guillaume se lance dans un fantastique voyage au pays des livres et de l'écriture. Une plongée au cœur de la littérature qui a séduit plus d'un million de lecteurs.

Mon avis : L'idée de base est vraiment très sympa : une plongée au cœur de grands classiques de la littérature, un voyage fantastique à la recherche d'un grimoire magique. On se retrouve à l'intérieur d'Alice au pays des merveilles, on passe par "Les Misérables" et on rencontre Gavroche, sans oublier le petit prince, Poil de Carotte...

Je suis sure et certaine que j'aurais aimé si je l'avais lu à 11 ou 12 ans mais à mon âge canonique, la magie n'a pas vraiment opéré car j'ai trouvé le style vraiment vraiment trop simple.
Le public visé est clairement l'écolier. Et le message est en néons rouges : "il faut lire, il faut écouter à l'école, il ne faut pas faire de fautes d'orthographes"....
J'avoue que je ne me serais pas essayée à cette lecture si je n'avais pas lu autant d'avis dithyrambiques d'adultes !

J'ai également eu un problème avec le personnage de "Doudou", l'ami de Guillaume. Je l'ai trouvé extrêmement stéréotypé et il n'est nommé que de 2 façons : soit par son prénom, soit par "le Black", .
Il est noir et pas une occasion n'est loupée de nous le rappeler.
Il parle quasi exclusivement en rappant et en mettant des "yo" partout
Il ne se déplace qu'en skate
Il vole à l'étalage
Ses origines le "prédisposent aux croyances magiques" (dans le texte, mot pour mot)
Et puis ce prénom...Doudou....
Bref, j'ai vraiment été agacé par ce portrait.
Mais bon, j'imagine qu'il faut remettre ça dans son contexte de l'époque...1995, c'était il y a presque 25 ans...(Arhhhhhhh 25 ans !!! Suicidez-moi !!! )

Note globale : 

Suivi défi
Défi lecture 2018 : catégorie 61 "Lire un livre dont le titre ne contient que 2 mots"
Défi ABC prénom : /
Défi ABC nom : lettre G
Défi ABC titre : lettre B
Défi journées spéciales 2018 :  /

vendredi 19 janvier 2018

[Chronique] IRL d'Agnès Marot



Titre : IRL


Auteur : Agnès Marot

Année de publication : 2016

Genre : Science fiction, anticipation

Nombre de pages : 432 pages

Résumé : Je m’appelle Chloé Blanche et j’ai grandi à Life City. Comme tous ses habitants, j’ignorais que nous étions filmés en permanence. J’ignorais que nous étions un divertissement pour des milliers et des milliers de foyers. J’ignorais que nous étions les personnages de Play Your Life, l’émission qui fait fureur hors de Life City, IRL. J’ignorais surtout à quel point nous étions manipulés. Puis j’ai rencontré Hilmi, le nouveau à la peau caramel. Le garçon qui faisait battre mon cœur, mais que ceux qui tirent les ficelles ne me destinaient pas. C’est ainsi que j’ai découvert ce que nous étions, à Life City : les personnages d’un immense jeu vidéo.

Mon avis :
ça faisait un petit moment que je n'avais pas lu de SF jeunesse et lorsque Cleophis a proposé ce titre pour sa 20e édition de son club de lecture, j'ai tout de suite été séduite par le résumé.

Dans "IRL", les gens sont fascinés par un jeu video qui s'apparente également à de la télé réalité. Ils suivent les aventures des personnages, votent pour qu'il se passe telle ou telle chose, pour que tel ou tel couple se forme etc...
Tant qu'on imagine ne suivre que les aventures d'un jeu video, il n'y a rien de très grave à suivre et entretenir ce genre d'émission mais il s'avère que finalement, les personnages semblent dotés d'une conscience propre et ressentir des émotions... Alors, humain ou pas humain ?

Nous retrouvons les travers de tout ce qui plait à la plupart des gens de notre société actuelle : la réalité virtuelle, l'IA de plus en plus poussée, les réseaux sociaux, la télé réalité.... et Agnès Marot, à travers ce roman d'anticipation nous en montre les limites et les travers.
Le monde développé ici a un dirigeant omniprésent, les objets IRL sont tous connectés et plus rien n'est laissé au hasard, plus aucune possibilité d'une vie totalement privée.
De nombreuses références sont présentes dans ce roman et j'ai apprécié qu'elles soient reprises en fin de lecture.
Bien sûr, il y a toutes les références aux jeux vidéo tel que Les Sims ou Second Life, il y a aussi des référence à Truman Show. La situation de Chloé est assez similaire à celle du héros du film.
On retrouve également de nombreuses références littéraires : Fahrenheit 451, 1984, mais aussi Cyrano de Bergerac, Roméo et Juliette...
La lecture est, je pense, beaucoup plus agréable lorsqu'on connait les nombreuses références.

J'ai beaucoup aimé la construction narrative choisie par l'auteur qui jongle entre plusieurs périodes qui retourne dans le passé, revient dans le présent....ça peut être déroutant pour certains mais en ce qui me concerne, j'ai apprécie et j'ai trouvé ça très facile à suivre.

J'ai également aimé l'intrigue, les relations entre les personnages, leur psychologie, que j'ai trouvé vraiment bien rendue.


J'ai parfois eu un peu de mal avec la "technologie" qui permet de passer d'un monde à un autre, de "créer" de toutes pièces une être humain qui n'est au départ, qu'un programme, des lignes de codes. Ça m'a semblé un peu gros. 
Globalement, l'histoire est prenante et ce fut une lecture vraiment agréable.


Note globale : 

Suivi défi
Défi lecture 2018 : catégorie 82 "Lire un livre d'une maison d'édition que j'ai jamais lue"
Défi ABC prénom : lettre A
Défi ABC nom : lettre M
Défi ABC titre : lettre I
Défi journées spéciales 2018 :  /